La rentrée des synapses

Chères, chers membres, c’est avec plaisir que je vous souhaite la bienvenue sur la communauté Synap.TIC ! J’espère que vous avez passé un bel été!

L’heure est maintenant au branle bas de combat! Êtes-vous prêt? Pour ceux qui sont nouveau dans le monde de l’enseignement, y a t-il des conseils que de vieux loups de mer pourraient partager ?

Outre les conseils pour la rentrée, je vais bientôt vous proposer d’adhérer à divers groupes d’intérêts sur la plate-forme afin que le coeur de la communauté demeure un lieu d’échange pour favoriser le transfert de connaissance de la recherche vers la pratique et que les intérêts de quelques membres puissent être partagés sur des pages secondaires.

Comme vous connaissez mon intérêt pour les outils technologiques pouvant être utile au développement des compétences du 21e siècle. Je créerai une page dans laquelle je déposerai une panoplie de ressources prêtes à être utilisées dans vos milieux scolaires respectifs.

Je vous invite à me faire part de toutes vos idées et suggestions et je saisi l’occasion pour vous inviter à vous joindre à moi dans la création de groupes d’intérêts.

Au plaisir de vous lire bientôt !

Présentations

Bonjour,

En prenant connaissance des présentations publiées sur ce site, j’ai constaté avec grand bonheur que je partageais avec plusieurs d’entre vous des mêmes intérêts.

J’ai une formation multiple, mais j’ai aussi un parcours académique et professionnel directement en lien avec l’enseignement. Sans vous déployer mon CV dans cette petite présentation, je peux quand même vous dire que j’ai oeuvré dans les programmes de francisation des immigrants adultes, j’ai enseigné le français à des jeunes du secondaire et la philosophie à ceux du cégep. Je suis maintenant spécialiste en sciences de l’éducation dans une université à distance, la TÉLUQ.

Voilà. C’est très bref, mais je crois que je nous allons nous connaître davantage au fil de nos discussions!

Au plaisir!

Sophie

 

 

 

À mon tour!

Je suis Diane, professionnelle à la pédagogie depuis 5 ans à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries . Nous avons un modèle d’accompagnement différent de celui de la plupart des conseillers pédagogiques. Nous produisons peu de matériel car, pour la majeure partie de notre temps, nous accompagnons les enseignants seuls, en équipe-cycle ou l’équipe-école entière, selon un plan de match habituellement établi en début d’année à partir des buts fixés à partir des résultats des élèves ou pour des besoins plus ponctuels. Notre modèle nous amène à donner de la formation, à préparer des expérimentations, à coanimer en classe et à faire des retours à propos des expérimentations. C’est extrêmement stimulant! D’autant plus que les défis sont variés car je suis multidisciplinaire. Il n’y a que les spécialités que je ne touche pas. Les dernières années, j’ai beaucoup travaillé en lecture: stratégies, évaluation, lecture modelée, guidée, partagée, autonome, lecture interactive, entretiens, 5 au quotidien,… J’ai aussi participé à l’élaboration d’une épreuve de lecture pour la CS. Je suis fort heureuse de toutes ces opportunités de travail car la lecture est la porte d’entrée pour tout le reste. Et en plus, je me passionne pour la littérature jeunesse. Mes deux grandes se demandent quand leur mère arrêtera d’acheter des livres pour enfants. Je leur ai fait promettre de venir m’en lire quand je serai dans un foyer… 😉

Les TIC m’appellent beaucoup. Par intérêt. Par passion. Par ambition. Pour faire en sorte que l’école de 2012 ressemble à la vie de 2012… Clair2012 m’a donné une bonne leçon de courage afin de me donner l’élan pour me trouver des partenaires dans les milieux pour créer des projets liant les TIC aux disciplines scolaires. Comme Sylvain, je crois que c’est d’abord la pédagogie qui importe et que les TIC viennent soutenir une bonne pédagogie. Et motiver. Particulièrement les garçons.

J’ai eu la chance d’enseigner dans la classe DémocraTIC de l’institut St-Joseph de 2005 à 2007. J’y ai vécu une expérience des plus stimulante avec des élèves de 3e cycle. 50 élèves, tous des portables, 3 enseignants à temps partiel qui se partagent la communauté d’apprentissage. Un blogue de classe. Un blogue par élève. On écrit pour vrai. On communique ensemble. Les gens de l’extérieur font partie de la classe grâce à leurs commentaires. Les murs disparaissent. J’y ai beaucoup appris.

Avant cela, j’ai enseigné plusieurs années au 2e cycle après un passage de 3 ans au secondaire en début de carrière, en français et en math. Tout au long de ces années, j’ai été très stimulée par ce qui pouvait motiver les élèves et je suis demeurée ouverte et curieuse. Formations et lectures diverses m’ont permis de me projeter sans cesse vers l’avant.

Aujourd’hui, je recherche des partenaires pour alimenter ma curiosité et mon gout d’avancer. J’ai un blogue que j’ai repris cette année (si vous voulez faire un petit détour: dianedelisle.wordpress.com) et je suis sur Twitter (@DianeDelisle).  J’y savoure l’entraide et le gout de partager qui animent les gens avec qui je twitte. C’est le temps qui me manque… comme pour vous. Mais j’apprends peu à peu la sagesse qui me permet de vivre selon mes priorités.

Au plaisir de côtoyer d’autres passionnés avec Synaptic!

Un papillon monarque qui atterrit

C’est pour moi un grand plaisir de faire la connaissance des personnes qui travaillent au milieu d’Éducation au Québec.

J’ai vu l’annonce du projet Synap.TIC, et j’ai fait la demande d’être acceptée comme participante pour plusieurs raisons :

  1. Je viens de terminer une maîtrise en linguistique à l’Université Laval. Je suis une étudiante récemment devenue diplômée qui veut continuer l’apprentissage, tant comme l’a remarqué Isabelle. Je m’intéresse à la recherche action comme instrument de formation continuelle. Puisque je ne suis plus inscrite aux études, je n’ai plus accès à la bibliothèque – une expérience pénible.
  2. Je participe dans plusieurs communautés d’apprentissage, où on communique en anglais et en espagnol. Ceci est le premier groupe francophone auquel je me joints. Comme Yannik, je pense qu’avoir des mentors est important, et j’ai vu comment je peux devenir mentor à mon tour. Jouer les deux rôles est intéressant pour moi et me fait voir des nouvelles perspectives.

Depuis l’été dernier, j’ai appris à utiliser Moodle. J’ai travaillé comme tuteur en ligne et je viens de terminer un chapitre au sujet d’échafaudage digital (sur Moodle et WizIQ). C’était d’ailleurs aussi le sujet de ma thèse de maîtrise. Mon premier cours sur Moodle est terminé et en phase d’essai, et je suis en train de créer des activités d’apprentissage sur WizIQ. Avant ma thèse, j’étais enseignante d’allemand et d’anglais langue seconde. À présent, je suis en période d’exploration pour trouver des activités qui me permettent d’utiliser les connaissances et habilités acquises depuis 2007, année où je suis retournée aux études.

J’utilise internet depuis 1994, et j’ai vu des outils arriver dont j’avais l’idée qu’ils devraient exister. La dynamique d’interaction avec des gens autour de la planète et la communication et collaboration qui est possible sans que je prenne l’avion sont des bénéfices dont je ne voudrais plus me passer.

Un peu comme Isabelle, j’ai l’impression que ma vie professionnelle et ma vie personnelle sont reliées. Je suis arrivée au Québec en 2007 comme immigrante reçue, accueilli par la famille de mon mari. J’ai créé un projet de recherche dans le cadre de ma maîtrise qui a eu lieu dans un environnement numérique d’apprentissage synchrone où des participants du Québec et du Mexique ont interagit. Jusqu’à date, j’ai passé ma vie en parti au Mexique, où je suis aussi immigrante reçue. Mon pays d’origine est l’Allemagne.

Quand je ne suis pas en ligne, j’aime faire des promenades et des randonnées. Au Québec, j’aime me promener au vélo ou bien en ski de fond ou en raquette, selon la saison.

Comme Jean Denis, je voudrais découvrir cette nouvelle communauté et explorer quelle contribution je peux faire ici. Quant à l’apprentissage, je vois qu’il y a des gens avec beaucoup d’expérience ici, et j’ai hâte d’échanger des idées avec vous tous.

Si vous êtes intéressés à apprendre plus sur moi, vous pouvez visiter mon blogue personnel, mon blogue professionel, ou encore mon portfolio. Sur Twitter, je suis @Dista11.

butterfly

Quelques mots sur moi

Bonjour,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre implication dans la phase 2 de Synap.TIC. Je me sens privilégié que des gens aussi passionnés et expérimentés que vous acceptent de participer à ce projet.

Qu’est-ce que Synap.TIC ? C’est d’abord un modèle de transfert et de partage de connaissances qui s’adresse aux acteurs de l’éducation. Un modèle qui s’inspire des boutiques de sciences, où le transfert se fait à partir des besoins de la société civile. Synap.TIC est également une communauté d’intérêts où les membres partagent leurs questions et leurs préoccupations afin d’améliorer leurs pratiques. Enfin, Synap.TIC, c’est un environnement collaboratif qui, je l’espère, favorisera les échanges et les interactions. Vous trouverez plus d’informations sur le projet à cette adresse.

Dans une perspective plus personnelle, Synap.TIC, est  mon projet de maîtrise que j’ai conçu avec la collaboration du CTREQ. C’est un projet qui prend la forme d’une recherche-action, car je voulais faire quelque chose de concret. À cet égard, je dois vous avouer que ma plus grande satisfaction serait que Synap.TIC puisse continuer, une fois que ma recherche sera complétée au début de l’an prochain. Puisque la force d’une communauté réside dans chacun de ses membres, je dois dire je suis plutôt confiant!

Vous comprendrez que je vais devoir me faire discret pendant cette expérimentation et que je vais limiter mes interventions. Toutefois, je compte bien suivre l’ensemble des activités.  En terminant, j’aimerais remercier Véronique D’amours qui est impliqué dans Synap.TIC depuis le début et Marc Guérin, notre sympathique animateur de communauté qui fait un excellent boulot!

Au plaisir de lire vos contributions!

Frédéric Dufour
———————-
Concepteur du projet Synap.TIC en collaboration avec le CTREQ
Étudiant à la maîtrise en formation à distance

p.s. Quelques mots sur moi.  Je travaille à la TELUQ à titre de professionnel pédagogique.  Par le passé,  j’ai enseigné les technologies de l’information au niveau collégial pendant 6 ans.  Je me passionne bien sûr pour pour la pédagogie et plus particulièrement pour les environnements d’apprentissage collaboratif.  Je m’intéresse également  au cinéma, aux  activités de plein air et  la musique (autant pour en écouter que pour en jouer).  Je demeure à Québec depuis plus de 20 ans, mais je suis originaire de la région de Charlevoix.  Je garde un attachement  pour ma région natale tant pour son fleuve, ses montagnes et sa lumière, que pour sa culture, ses gens et son histoire.

Image:  Cap-à-l’Aigle – Charlevoix,  par Julien Robitaille
http://farm6.staticflickr.com/5151/5808977491_7bf87e4b41_z.jpg

Quelques mots pour me présenter

Bonjour à tous et à toutes,

C’est avec plaisir que je me joins à cette communauté dont la littératie est l’objet de discussion et de réflexion. Je suis professeure à l’Université du Québec à Chicoutimi où j’interviens principalement au niveau du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire. Ce poste me permet de partager avec les étudiantes mon grand intérêt pour la communication écrite et ma passion pour la littérature jeunesse puisque je suis titulaire des cours «Apprentissage de la lecture et de l’écriture» et «Exploitation pédagogique de la littérature jeunesse».

Dans le cadre de mes activités de recherche, je m’intéresse au développement de la compétence à écrire au primaire et au secondaire par le biais de l’intégration des technologies. Je travaille en étroite collaboration avec mon collègue Stéphane Allaire, mais aussi avec Thérèse Laferrière et Christine Hamel de l’Université Laval ainsi que Godelieve Debeurme de l’Université de Sherbrooke. De plus, l’enseignement des stratégies de lecture et d’écriture est l’objet d’autres projets auxquels je participe.

En terminant, je tiens à m’excuser pour le temps mis avant de procéder à la rédaction de cette présentation. Aussi, je réitère l’intérêt et le plaisir de participer aux échanges de cette communauté, ce qui constituera pour moi une première expérience.

Au plaisir…

Pascale

Présentation

Bonjour à tous,

J’ignore si j’écris ma présentation au bon endroit. Je teste le site en même temps. J’ai décidé d’embarquer dans cette expérimentation dans le but de m’approprier davantage un nouvel environnement virtuel et me permettre de côtoyer virtuellement des gens qui ont une expérience pratique et ceux qui participent à l’avancée de la recherche, les chercheurs universitaires. Je dois dire que je suis impressionnée par les réalisations de tous et chacun. Pour ma part, ce sera court et vous comprendrez pourquoi rapidement.

J’ai terminé mon baccalauréat en enseignement du français et de l’histoire au secondaire en 2000. J’ai suivi ma formation à l’Université de Sherbrooke. Par la suite, j’ai enseigné un an à Sherbrooke, pour ensuite changer de région et de commission scolaire (Saint-Hyacinthe). J’y ai enseigné jusqu’en 2006 où l’appel de la nature s’est également fait sentir. Je suis depuis ce temps dans la région de Lanaudière. Après deux mois dans ma nouvelle commission, un poste de conseillère pédagogique a été affiché et j’ai postulé, sans trop y croire. À ma grande surprise, j’ai obtenu le poste. Et voilà! Je l’occupe depuis ce temps, quoique cette période a été entrecoupée de deux congés de maternité en deux ans. Je suis une maman de trois enfants : un de 4 ans et deux de deux ans. Mon temps personnel est rare et précieux.

Somme toute, j’ai réussi à débuter une maîtrise en enseignement au secondaire à distance à l’UdeS. C’est la formule qui me convient parfaitement actuellement. Cela me permet de poursuivre plus loin ma réflexion au sujet de la lecture et de l’écriture et de répondre aux questions de l’enseignante qui est toujours présente en moi.

Au plaisir d’échanger avec vous!

C’est samedi soir et je me présente

C’est heureuse d’avoir pu me joindre au projet Synaptic mais légèrement intimidée que je me présente, ce soir.

En cherchant le fil conducteur qui alimenterait ma présentation, je constate que ma vie professionnelle est énormément teintée de mes expériences personnelles et familiales.

Après mes études secondaires près du magnifique bord du Richelieu, je suis allée m’amuser deux années au Cégep de Drummondville où j’ai pu allier DEC en sciences humaines avec plusieurs cours et participations dans le département de musique.  Par la suite, de retour dans la région métropolitaine, à l’Université de Montréal, où j’ai été de la première cohorte du Baccalauréat en enseignement de 4 ans, 1994-1998 (français et histoire).

Je savais bien dans quoi je m’embarquais, puisque je suis la 4e génération d’enseignante du côté maternel de ma famille.

J’ai été embauchée dès l’automne suivant par la Commission scolaire Rivière-du-Nord, dans une école secondaire de Lachute.  J’ai surfé sur plusieurs congés de maternité pour finalement obtenir ma permanence en 2002. Par la suite et depuis ce temps, j’enseigne le français en première secondaire à l’école secondaire Cap-Jeunesse, à St-Jérôme.

Deux congés de maternité plus tard, je suis attitrée à une clientèle particulière, ciblée lors de toutes les rencontres reliées au passage primaire-secondaire.  Les élèves du groupe «transition» ont parfois des troubles d’apprentissage, des lacunes dans les matières de base et leur réussite scolaire est fragile. Les disciplines du français et mathématiques sont donc enseignées en «team teaching».

J’avais déjà un penchant personnel pour l’utilisation de l’ordinateur (et maintenant de plusieurs de ses dérivés), je tente de parfaire actuellement mes connaissances au sujet des aides technologiques. Cette année, je fais partie d’une communauté d’apprentissage lancée par deux conseillers pédagogiques à cet effet et j’ai complété une courte série de formations pour devenir «agent multiplicateur» auprès des autres enseignants de mon école.

Cette année aussi, j’ai mis sur pied mon projet de Classe portable. Encore embryonnaire, je tente des percées dans l’utilisation des outils technologiques en classe. J’ai franchi un pas de géant en début d’année lorsque la direction a accepté que je propose une annexe spéciale du code de vie de l’école pour mes élèves afin qu’ils puissent librement utiliser leurs iPod/iPad et portables en classe. Quelques mois plus tard, cet outil est aussi fréquemment utilisé que leur cahier-maison ou les ouvrages de références.

Du côté de la formation continue, j’ai suivi quatre journées de formation en 2010-2011 avec entre autres Steve Bisonnette sur l’enseignement explicite (dans le cadre d’un projet-pilote avec la commission scolaire). Depuis cette année, cette formation, en format plus étoffé, est offerte à la TELUQ

Depuis l’automne 2007 (alors que mon petit fiston n’était âgé que de trois mois), j’ai les deux pieds dans une formation continue qui s’échelonne sur toute une vie, a des impacts quotidiens sur ma vie familiale mais des retombées inattendues en salle de classe.  En effet, c’est à ce moment que nous avons appris que toutes les difficultés qui étaient vécues par ma fille âgée de trois ans avaient des noms : trouble primaire du langage, dyspraxie (et tdah qui est venu compléter récemment le portrait). Et comme je pouvais encore en prendre (!), mon fils a reçu dans les dernières semaines également des diagnostics de trouble primaire du langage ainsi que de dyspraxie verbale.

Cela amène son lot de défis (et qui explique souvent mes silences sur le web et mes journées atypiques), mais également de belles réalisations.

Avec trois autres mamans, nous avons lancé le blogue Dyspraxie et Cie il y a bientôt trois ans.

Ma connaissance du milieu de réadaptation, des étapes à franchir, des problèmes et solutions aux difficultés du quotidien font de moi une personne ressource privilégiée dans mon milieu de travail et je suis heureuse de pouvoir facilement établir un lien précieux avec les parents.

Je verrai au fil du temps de quelle nature sera ma participation à ce projet.  Il y a tant de sujet et d’avenues qui me passionnent ! Je veux cependant continuer de parfaire mes compétences en enseignement explicite avec les notions que j’ai pu apprendre il y a deux ans.  De plus, je me sens attirée par plusieurs documents qui abordent l’enseignement de la lecture. Finalement, après avoir entendu la conférence d’Emmanuel Bernet au TEDx Wilfrid Bastien, je suis intéressée à en apprendre davantage sur ce modèle de classe.

De quoi me ternir occupée encore quelques années…

 

Je me présente (Sylvain Bérubé)

Bonjour à tous !

Je me présente brièvement (je vais essayer ;-))

Avatar-1-350J’enseigne le français au secondaire (1re et 3e secondaire) depuis 2004 : j’aime la variété que procure enseigner sur deux niveaux, même si ça oblige à se promener d’un pavillon à l’autre constamment (structure physique de mon école, que voulez-vous ! C’est bon pour le cardio, sans doute)…

Avant cela, j’ai enseigné, dans le désordre, mais toujours au secondaire, en informatique, en morale, FPS et ECC (Éducation choix de carrière, que de souvenirs !), MTI (méthodologie du travail intellectuel), etc. Bref, j’ai accumulé les expériences variées en enseignement… et bouché beaucoup de trous aussi !

Je suis aussi musicien (piano et claviers), d’aussi longtemps que je me souvienne. Si j’additionne le nombre d’années de carrière dans tous mes métiers, je serais probablement, malgré mon « jeune » âge, à la retraite depuis quelques années déjà, si j’exagère juste un tout petit peu !

En 2007, le 15 septembre, après une sorte de revers professionnel particulièrement douloureux à vivre (mais je m’en suis bien remis, n’ayez crainte…), je fus invité par François Guité à me joindre à un évènement appelé Vers l’éducation 2.0, organisé par un certain Mario Asselin que j’ai alors connu. Comme je bloguais déjà depuis le 31 août 2006, cette discussion en présentiel et par vidéo-conférence simultanée (avec la plateforme Via), portant sur l’intégration des TIC à l’enseignement et aux apprentissages était l’endroit tout désigné pour rejoindre plusieurs de mes intérêts professionnels… et pour connaitre une multitude (bon, OK, on était une cinquantaine en tout) de gens intéressants avec qui j’ai gardé contact pour plusieurs, et dont certains sont devenus des amis aussi. Et ce fut mon nouveau point de départ. J’étais loin de me douter à cette époque de tout le chemin que je parcourrais en si peu d’années (Voir mon blogue pour les comptes rendus). J’estime sans trop de risque de me tromper que j’ai parcouru plus de chemin au cours des 4 dernières années et demie qu’au cours de toutes les autres années d’enseignement qui précèdent l’année 2007-2008 !

Je suis donc passionné par tout ce qui touche l’intégration des TIC aux apprentissages et je tente, avec des moyens souvent limités, mais de plus en plus nombreux, heureusement, d’intégrer les TIC aux apprentissages de mes élèves, afin de former la relève de demain avec des outils d’aujourd’hui le plus possible, tout en ayant en tête de ne pas intégrer tous azimuts n’importe quels outils n’importe comment : la pédagogie doit primer, c’est en ce sens que je martèle régulièrement ce message, par opposition aux courants de pensées (souvent éphémères !) qui mettent trop l’accent sur la dernière bébelle du jour sans égards à la pédagogie ou presque… Bref, avançons de façon réfléchie, mais réfléchissons rapidement (et dans l’action) pour être capable de suivre l’évolution qui n’attend pas avant d’imposer ses « formats » !

Pour alimenter cette réflexion, diverses plateformes sont désormais disponibles : je pense ici aux ClavEd, cette initiative de Christine Renaud, au départ, qui a lieu sur Twitter et qui permet de réunir plusieurs personnes en éducation, de différents milieux. Faisons justement se parler chercheurs et praticiens, afin que les uns apprennent des autres et VICE VERSA (L’enrichissement doit être mutuel pour qu’on ait collaboration, fini le temps des déversoirs qui remplissent des cruches ! Fini aussi le temps de la culture en vase clos ou du développement en silo…)

Alors pour toutes ces raisons, et afin de coconstruire ma réflexion et celle de tous les collaborateurs qui lisent et participent sur mes réseaux, je blogue depuis le 31 août 2006, je « tweete » depuis fin août 2008 et je m’investis à fond dans le Web2.0 et l’intégration des TIC aux apprentissages. Voilà aussi pourquoi SynapTIC m’intéresse tant, car il s’inscrit en continuité avec les autres expériences/réflexions mentionnées précédemment.

De plus, je me permets d’ajouter en terminant quelques projets stimulants auxquels j’ai récemment participé (en vrac) :

  • élaboration d’un site de classe sur Ning (2008-2010)
  • élaboration d’un site de classe sur Tikiwiki (2009-2011)
  • élaboration d’un site de classe sur Buddypress (2011-2012)
  • projet Mois de la culture 2011 avec Nathalie Couzon
  • projet SILF12 (Lien à venir vers un billet-compte rendu) (Semaine internationale de la langue française) sur Twitter avec Annie Côté (@annierikiki) et Delphine REGNARD (@drmlj)
  • participation au comité organisateur de Clair2010, Clair2011 et Clair2012 (Bientôt Clair2013 ;-))
  • membre du comité éditorial et rédacteur pour une revue en éducation depuis 2010…
  • participation à une recherche sur les stratégies de lecture avec Érick Falardeau de l’Université Laval à Québec (2010-2011)
  • participation à une recherche sur l’écriture sur blogues par les élèves avec Stéphane Allaire et son équipe (2011-2012)
  • expériences diverses en écriture collaborative avec mes élèves sur des pages de type EtherPad. Animation d’ateliers sur ce sujet à Clair2011 et Clair2012 avec Nathalie Couzon (@nathcouz) et Monique LePailleur (@aurise).
  • participation au bar des sciences sur le Rôle des médias en éducation, lors du colloque du CTREQ en avril 2012.
  • quelques entrevues (journaux et télé) ici et là depuis 2009 sur l’intégration des TIC aux apprentissages et à l’enseignement…
  • participation de mes élèves (via courriel) à une émission de Maisonneuve en direct, le 2 mars 2012.
  • animation de quelques #ClavEd et participation à plusieurs discussions depuis l’automne 2010 environ, dont un (hiver 2011) avec des élèves sur Twitter…

… Me voilà !!!

… Clin d’oeil aux plus vieux …

Bonjour à vous toutes et tous,

Je suis très heureux de me joindre au groupe SynapTIC et de découvrir cette nouvelle communauté. J’ai une formation assez polyvalente et spécialisée … pour moi la formation continue est importante … J’ai débuté par une formation en TES, par la suite un bac en adaptation scolaire et sociale, un M.A. en éducation (neuropsychologie de l’apprentissage, THADA) un DESS en administration scolaire, un programme court 2e cycle en environnement, autres … différentes formations: en actualisation du potentiel, gestion mentale, processus mentaux, enseignement par la médiation , rééducation assistée par ordinateur, neurotraining,  autres … J’ai participé et présenté plusieurs conférences et ateliers, entre autres sur les troubles d’apprentissage, THADA, dyslexie, TIC en adaptation scolaire, aides-technologiques pour les EHDAA, TCC, autres.

J’ai occupé différentes fonctions dans l’organisation scolaire (enseignant, conseiller pédagogique aide à la réussite, conseiller pédagogique en adaptation scolaire, directeur-adjoint au secondaire) et autres contributions dans différents groupes de recherche (prévention des troubles d’apprentissage à la maternelle, robotique au secondaire: élèves en difficulté, autres). J’ai participé comme enseignant à l’écriture de différents programmes au MELS. Je suis très engagé dans l’entrepreneuriat étudiant en adaptation scolaire.  Mon travail actuellement est enseignant en adaptation scolaire et enseignant-ressource au secondaire (conseillance, intervention gestion de classe et de l’apprentissage, responsable des aides-technologiques, projet IPAD pour les EHDAA, autres).  Je suis aussi chargé de cours, chargé  d’encadrement -TELUQ, consultant en orthopédagogie et en éducation).

Au plan personnel, malgré une vie professionnelle assez intense, je me choisis de plus en plus (développe la zénéitude !). Pour ce faire, je m’évade à mon chalet et je vais me promener en kayak sur le fleuve dans notre beau coin de pays qu’est le Bas-Saint-Laurent, au plaisir de vous y croiser !!!    😉